Envie de participer ?

Raconté par Richard

Le Puy Firminy 2023

Comme disait Johnny : « il suffira d’une étincelle, d’un rien, d’un geste » Ben nous, c’est parti de quelques un(e)s qui ont émis l’idée de faire ou refaire ce Trail Raid Pédestre le Puy-Firminy 53eme édition et voilà que nous allions allumez le feu sur la Haute Loire !! Et de quelque un(e)s on a fini par constituer un groupe de 15 tortues. On commence déjà par tous se retrouver samedi soir chez Sandrine pour laisser un sac de change à Ludo qui gentiment se lèvera à 5h du matin le lendemain pour nous retrouver à partir de Confolens ! Puis direction Firminy (en co-voiturage : les tortues pensent à l’empreinte carbone !!) pour laisser nos voitures et monter dans un bus direction Le Puy en Velay. Inscription "à l'ancienne" avec un carton vert de pointage puis direction les vestiaires du club de rugby pour se changer et buller presque 2h en attendant le départ. C’était champêtre : le club local avait joué l’après-midi, les vestiaires étaient un peu dégueu et ça sentait encore la pommade chauffante au camphre ! Pour beaucoup, c’est notre premier trail de nuit et on part dans l’inconnu, bercé des récits des anciens (la convivialité, le tracé, les ravitos, les balisages, la ligne droite de Monistrol, les crêpes au nutella) On sort du vestiaire 15’ avant le départ, tout le monde a la banane, on rigole grave et surtout on est béni des Dieux : pas de froid, pas de vent, pas de pluie, un ciel clair et étoilé On part tous assez grouper (sauf Ludo Duval notre flèche détaché devant), parfois espacé entre nous de quelques centaines de mètres mais jamais plus. On part sur un rythme prudent mais serein et la nuit passe alors très vite, en chantant à tue -tête dans les bois ou mieux encore en passant dans des hameaux de maisons de pierre aux fenêtres sans volet. On a même réveillé un coq de basse-cour qui s’est mis lui aussi à nous répondre en chantant …à 4h du mat !! Nos poules à nous étaient joyeuses mais ça n’a pas dû plaire aux siennes !! Le parcours de nuit est assez roulant mais je suis surpris de courir autant sur routes départementales et avec de longues descentes. Nous retrouvons donc Ludo Peyron au ravito de Confolens (dans les locaux de l’amicale bouliste locale) vers 6H environ. La soupe de vermicelle fait du bien, on est dans les temps qu’on avait prévu, pas de bobos et le moral est bon. Laurent et Christine sont toujours aussi é- Farran, David est notre grand sage expérimenté qui nous guide et nous conseille, les cousines sont super contentes d’avoir pris les bâtons, Odile et Nath tchatchent pas mal avec Sandrine et Dominique, et Christophe-Fred-Dany et moi, ça c’est une autre histoire (chanson de Gerard Blanc que nous avons hurlé plus d’une fois dans la nuit noire) Perso je me change là mais la plupart ne se changeront qu’à Monistrol. Je garde une image du passage sous le pont de Lignon (au moins 200m au-dessus de nos têtes), avec cette clarté naissance et la beauté de l’ouvrage. Le soleil se pointera vraiment que dans la ligne droite de Monistrol et c’est un vrai booster de le voir arriver. Gros arrêt pour se refaire une beauté Ensuite, les jambes vont commencer à être lourdes et on va un peu plus tirer la langue en mode ‘j’m’accroche, je ne lâche rien et je vais au bout ». Bien entendu, les 20 derniers Kms sont plutôt durs : longue montée vers la Chapelle d’Aurec, longue descente technique vers la rivière Gampille, remontée raide vers Lafayette. Les crêpes nous font du bien, on sait qu’on a fait le passage le plus dur et qu’il reste moins de 10 kms pour rejoindre l’arrivée à Firminy. Ludo Duval lui est arrivé depuis belle lurette (8H59 !! Bravo), Domi, David et Claude gambadent devant nous (11H08 !!), Dany a des jambes de feu (11h20), Fred retrouve une jeunesse dans le final (11H23 – comme quoi quand tu as ta femme qui t’attend à l’arrivée, ça te booste), Laurent, Christine, Stef, Nath et moi arrivons main dans la main en 11H28, Sandrine (avec Ludo qui est parti de l’arrivée finale pour nous rejoindre en courant sur le parcours – 2 x 10 kms !! énorme) avec un grand sourire en 11H36 et enfin Odile, Nath et Christophe sous une haie d’honneur de tortues en 12H06 ! On est tous fier et heureux d’avoir accompli notre petit défi, toutes les tortues ont finies en courant (certes, le lendemain, il y aura une évolution de l’espèce car ces mêmes tortues marcheront comme un pingouin !) Merci la Foulée pour ce bel esprit de solidarité, camaraderie et bonne humeur qui font notre force et notre groupe Merci à David qui nous avait fait une sortie nocturne de prépa et merci à Ludo P qui nous à apporter du change, du réconfort et du boost. Ne jamais vouloir aller trop au-delà de ses capacités mais ne jamais avoir peur de tester ses limites !!


Commentaires

Frédéric MOULIN le mardi 28 novembre à 00:38

Merci Richard, beaucoup d'émotions qui remontent à lire ce superbe récit d'une belle aventure humaine. 

ODILE BENJAMIN le lundi 27 novembre à 20:20

Magnifique Richard je suis une nouvelle fois plongée dans cette aventure vécue tous ensemble et les larmes d'émotion refont surfaces.

CHRISTOPHE CHEVIEUX le lundi 27 novembre à 19:58

Bravo Richard, beau récit  de cette fameuse.nuit  tous ensemble...merci les 🐢 

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.