Se connecter
2019
News
Mon premier marathon (par Sonia)

Mon premier marathon (par Sonia)

il y a 3 semaines

Toute l'association

Mon premier Marathon (par Sonia)

Mon premier marathon (par Sonia)

Voilà, elle est enfin là cette ligne d’arrivée ! Esther et Zia ont couru avec moi pour ces derniers 300 m. Elles ont crié tellement fort leurs « aller maman, aller ! » qu’elles auraient aimé que leurs encouragements puissent me porter pendant ces derniers mètres. Mon corps a gardé en mémoire la vague d’émotion qui m’a submergée quand je les ai vu tous les trois juste avant l’arrivée.

Pourtant ça faisait seulement huit kms que les sensations de la souffrance avaient débuté. Huit derniers petits kms pendants lesquels la phrase de Jacques revenait incessamment : « ton marathon il commence à trente kms, avant c’est l’échauffement. » Mais bien sûr ! Je m’attendais à quoi ? Evidemment que ce premier marathon allait me faire mal.

En réalité, les trente-quatre premiers kilomètres avaient été tellement agréables : le temps idéal, le paysage provençal, les discussions et les blagues de Greg, les ravitaillements, les encouragements des spectateurs (que l’on ne connaissait pas et qui nous appelaient quand même par nos prénoms) ….  Tout était chaleureux, agréable, beau, tellement joyeux ! Peut-être que les endorphines, me dirait Anne, jouaient leur rôle, mais je crois surtout que nos dix semaines d’entrainements m’ont permis d’avaler ces trente-quatre premiers kms avec appétit, en nous gardant bien de dépasser le 9km/h, la garantie pour gagner. Parce que quand on n’a jamais vécu de marathon, l’objectif n’est pas la performance (en tout cas elle ne l’était pas pour moi) mais bien plutôt de terminer le marathon ! Alors j’ai scrupuleusement suivi les conseils de Jacques « le danger sur un marathon c’est de partir trop vite » ! Quand, au trentième km je dépassais tous ceux qui marchaient je ne pouvais m’empêcher de penser qu’ils étaient sous doute partis trop vite, emportés par la marée de tous ces coureurs amateurs.

C’est le long de cette interminable piste d’atterrissage que j’ai senti la fatigue. Là où pourtant j’aurai pu croire m’envoler comme ces rafales qui tous les jours décollent de ce même endroit. Ben non ! Je m’enfonçais dans un magma lourd et gluant. Croiser mes amis de la foulée a redonné de la motivation et m’a aidé quelques secondes à supporter ce corps trop lourd. C’est là que j’ai croisé Isa, ma compagne d’entrainement. Elle est venue me taper dans la main, comme si par ce geste elle pouvait partager avec moi de sa force et de son énergie. Et c’est ce qui s’est produit !

Je me répétais sans cesse « ne t’arrête pas maintenant, ne t’arrête pas », craignant de ne jamais repartir. Et c’est devant les rafales alignés que j’ai vu Jacques et Géraldine. Jacques qui en réalité était avec moi depuis le début (en tout cas toutes ses petites phrases) et Géraldine avec qui j’avais partagée tellement d’entrainements pendant les dix semaines précédentes. Les voir m’a procuré le petit coup d’adrénaline qui m’a fait oublier la difficulté de l’effort que j’ai fourni pour les rejoindre. Nous avons terminé ensemble ce marathon, dans la bonne humeur malgré les douleurs mais surtout dans l’émotion. L’émotion quand on tombe dans les bras, quand on retrouve ses amis, quand nos familles nous encouragent et quand Greg que j’ai lâchement abandonné au vingt-huitième est enfin arrivé !

J’étais drôlement bien préparée pour ce marathon, sauf à une chose à laquelle je ne m’attendais vraiment pas : l’émotion ! Les émotions sont multipliées. Et je peux l’avouer aujourd’hui, j’ai beaucoup pleuré ! J’ai pleuré au départ à cause des frissons que nous ont provoqués les rafales, j’ai pleuré quand j’ai vu Vincent et mes filles, quand j’ai croisé les batucadas, quand des tortues m’ont encouragée sur le parcours, quand je suis arrivée évidemment… et j’en oublie sûrement !

Merci à la foulée, à toutes les tortues, et surtout à Jacques pour sa préparation mentale ! Il a raison, un premier marathon on ne l’oublie pas. Sûr ! L’émotion est trop grande.


Voir toutes les news

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

Piste à venir

19
nov.
2019-11-19T18:30:00+0100
2019-11-19T19:30:00+0100

PPG

La Foulée Muroise, Complexe Sportif Frison Roche - Route de Meyzieu, 69720 Saint-Bonnet-de-Mure

de 18h30 à 19h30

20
nov.
2019-11-20T17:30:00+0100
2019-11-20T20:30:00+0100

Piste mercredi

La Foulée Muroise, Complexe Sportif Frison Roche - Route de Meyzieu, 69720 Saint-Bonnet-de-Mure

de 17h30 à 20h30

21
nov.
2019-11-21T19:00:00+0100
2019-11-21T20:30:00+0100

Piste jeudi

La Foulée Muroise, Complexe Sportif Frison Roche - Route de Meyzieu, 69720 Saint-Bonnet-de-Mure

de 19h à 20h30

26
nov.
2019-11-26T18:30:00+0100
2019-11-26T19:30:00+0100

PPG

La Foulée Muroise, Complexe Sportif Frison Roche - Route de Meyzieu, 69720 Saint-Bonnet-de-Mure

de 18h30 à 19h30

27
nov.
2019-11-27T17:30:00+0100
2019-11-27T20:30:00+0100

Piste mercredi

La Foulée Muroise, Complexe Sportif Frison Roche - Route de Meyzieu, 69720 Saint-Bonnet-de-Mure

de 17h30 à 20h30

28
nov.
2019-11-28T19:00:00+0100
2019-11-28T20:30:00+0100

Piste jeudi

La Foulée Muroise, Complexe Sportif Frison Roche - Route de Meyzieu, 69720 Saint-Bonnet-de-Mure

de 19h à 20h30

Evénements

22
nov.
2019-11-22T20:00:00+0100
2019-11-22T22:30:00+0100

Assemblée Générale

La Foulée Muroise, Complexe Sportif Frison Roche - Route de Meyzieu, 69720 Saint-Bonnet-de-Mure

de 20h à 22h30

Des suggestions ?

Utilisez le formulaire de contact pour toute suggestion.
Si vous êtes déjà membre, écrivez directement à notre équipe.